Je crois que j'ai inventé un truc la... huuum je vais l'appeler "Feuilleton".... comment ça ?  ça existe déja ??

Bref, reprenons le cours de notre histoire au moment ou l'affreux JR s'apprête a anesthésier la douce et innocente Sue Ellen :

----------------

Plus de 4 heures plus tard, j'ouvre un oeil suivi de l'autre.

Je suis en salle de réveil. Comme pour la sleeve, en moins d'une heure je suis completement au taquet. Je discute avec les infirmiers et je suis même le témoin privilégié de l'élection du roi du service après une galette des rois...

J'ai déja envie de bouger et le chef de service m'envoi tres rapidement dans ma chambre avant de m'en coller une tellement je distrait tout le service.

Parlons en de ma chambre. On dirait presque une chambre d'hotel avec sa petite déco florale au mur, son coin kitchenette et sa douche italienne. Je suis bluffé.

IMG_20180122_104107

 

IMG_20180122_104045

 

 En bref, je pète la forme et ce n'est pas la première fois que j'étonnes tous le monde. Rappelez-vous lors de ma sleeve les infirmieres des autres services venaient saluer le phenomene quelques heures apres l'intervention.

J'ai pas de "gloire" a dire ce genre de choses. C'est juste un fait. J'en peux rien j'ai envie de vous dire et pour être honnete j'aurais préféré être dans les choux quelques jours afin de moins m'apercevoir du temps qui passe !

Toutes les trois heures les infirmieres passent prendre tension, température, glycemie etc... que du bon...

je crois que je vais rentrer a la maison hein. merci pour tout et a tres vite...

Dès le premier jour, donc... j'ai commencé a me balader dans les couloirs de l'hopital. Chose super facile quand on est suivi a la laisse par des poches en intraveineuse se balançant mollement au sommet d'un porte-manteaux a roulettes et de deux redons (un sortant de chacune des cuisses) que je dois porter a la main de peur qu'il ne s'arrachent depuis l'intérieur de mon corps.

Arrive ensuite le moment impérieux du premier pipi. Ca n'a l'air de rien comme ça mais c'est une étape hyper importante et que l'on surveille avec attention car, parfois, l'anesthésie paralyse le systeme urinaire et pose des complications. Idem du coté des intestins d'ailleurs...

Voila pourquoi les infirmieres nous demandent constament si on a été faire pipi ou a la selle

Et pipi je dois. Direction les toilettes, je me mate un ptit coup dans le miroir et je commence a défaire la partie basse de la gaine de contention

IMG_20180120_053954

 

Maintenant Mesdames vous aller sauter quelques lignes et nous laisser entre hommes.

Si, si... aller, aller... vous regarder ailleurs et vous aller lire un "jeune et jolie"... hop hop hop

-------------

-------------

Bon les gars, faut que je vous dises un truc horriiiiiible : j'ai la bite bleue

A ce moment de mon histoire je pensais que c'était une teinture, un produit antiseptique quelconque mais que nenni...elle est bleue de CONTUSIONS !!

Elle a doublée de volume et a une espece de bleue noir quasi sur son entiereté et, cerise sur le gateau de l'horreur, les testicules présentent les memes particularités.

Je suis un schtroumpff qui joue dans un film d'horreur érotique. Manque plus que Gargamel en porte-jarretelles et mon compte est bon !

Au bord du coma j'appelle une infirmiere a la rescousse. Heuu ça aussi c'est pas évident : Madame l'infirmiere, on ne se connait pas mais faut vraiment venir voir mon pénis qui a virer dans une couleur qui me fait croire que dans quelques heures elle va tomber comme une vieille pomme tombe de son arbre...

Evidemment, la nana est morte de rire alors que je suis pret a écrire l'éloge funêbre de ma meilleure amie...

En bref et pour faire court sans tourner autour du pot... c'est normal... puisqu'au moment ou il s'occupe du pubis il y a une telle "violence" dans les mouvements que le pénis heurte plusieurs obstacles et se contusionne. Non mais des fois ??  la prochaine fois vous ne voulez pas directement que je me la cogne contre un pylone électrique pendant que vous y êtes ?

--------------

Times up mesdames, vous pouvez revenir

et sécher vos larmes de rire, je sais que vous avez lu... ppffff

ça y est, contrarié je suis.......................................................... non mais des fois !!