J+20 On va me retrouver mort d'ennui dans mon canapé avec 5kg de plus qu'avant l'opération.

Triste et funeste constat... j'en ai maaaarre... et quand j'en ai marre, je bouffe et quand je bouffe je culpabilise et quand je culpabilise, je bouffe et quand je bouffe j'en ai marre parce que ma balance va exploser !!

la boucle est bouclée... je déprime !!

Non mais c'est vrai, c'est pas une vie le repos forcé... j'ai envie de vivre, de travailler et de voir du monde. Mes amis ont leur vie et leur boulot, je peux pas les obliger a prendre soin de moi H24... ils viennent me voir, m'appelle beaucoup, m'envoi des messages... je peux pas dire le contraire, je suis gâté... mais il n'empeche que je suis tout le temps seul a broyer du noir et a me demander ce que je vais bien pouvoir foutre de ma journée...

Et c'est pas ce que propose la télé qui va me sauver de la noyade. Merde mais comment faites vous pour ne pas exploser, vous soulever et manifester a Paris devant tant de conneries télévisuelles ? entre les deux greluches qui collectionnent le papier toilette de Johnny Halliday et qui viennent en parler durant deux heures sur un plateau télé, l'abruti qui va passer dans une salle d'encheres pour vendre les chandeliers de mamy jacotte et l'émission de constipées qui parlent d'Amour durant des plombes sans même une petite photo porno... moi je dis STOP !!

Revenons a nos moutons..............

Je suis quasi a trois semaines post-op. Ma cicatrice est toujours aussi merveilleuse mais je présente une série d'oedèmes assez impressionnants au point de ne pouvoir enfiler aucun pantalon.

J'ai eu des soins infirmiers tous les jours avec un nettoyage de la cicatrice et le placement d'une série de gros pansements en cilicone.

Tiens, parlons en  de ses pansements. Je me paie une allergie de feu de dieu. Depuis que je les mets, je me gratte a vouloir m'arracher la peau et j'ai des plaques rouges sur tout le ventre et le dos. Impossible de faire autrement que de prendre mon mal en patience... et parfois je passe des nuits entières a me gratter comme si une colonie de morpions avaient élus domicile sur mon pauvre corps !!

L'enfer que je vous dit !!

Mais voila que s'annonce le premier rdv avec la chirurgienne. Et franchement j'ai mille questions a lui poser et je suis rassuré de pouvoir lui montrer ma progression afin qu'elle la valide.

Manque de pot, elle a une heure trente de retard et je suis finalement pris en charge par une infirmière pour verifier la cicatrice.

En regardant attentivement mon pubis (oui, cette phrase est bizarre) elle me dit qu'il y a sans doute de la lymphe a l'intérieur car il est extremement gonflé et qu'il va sans doute falloir faire une ponction.

(Lymphe : liquide biologique incolore et qui se déclenche en réaction a une défense immunitaire)

Ma chirurgienne arrive enfin avec une énoooorme aiguille et commence a me piquer le pubis et le bas du ventre. Ensuite elle remue l'aiguille dans tous les sens, la ressort pour repiquer ailleurs et ainsi de suite. Je vais tourner de l'oeil dans deux secondes hein !!!

Pour au final... ressortir NADA... pas une seule goutte a son grand étonnement... ce qui évidemment me stresse un max !

Parce que, soyons clair afin qu'on ne dise pas que je suis jamais content... ok j'ai un ventre lisse, un pubis lisse et plus rien de fripper mais si c'est pour me retrouver avec un ventre enceinte de six mois ça valait pas le coup... ok ??

Après ce bref passage en étonnement, la voila qui reprends ses esprits de spécialiste et me dit que (tout compte fait) c'est plutot normal et qu'il va falloir que je repasse dans une dizaine de jours en consultation.

Bon... je suis quand même pas un bébé de trois semaines... je sais bien que le second rendez vous n'est pas espacé de SEULEMENT 2 semaines avec le premier... vous êtes bien d'accord ? et qu'il y a donc un truc qui la chiffonne. En plus, comme si de rien n'était, elle me demande de prendre mes fievres deux fois par jour tous les jours et de revenir au galop si ça continue a gonfler... ça vous rassurerait vous ????????

En attendant, je dois continuer a nettoyer la cicatrice et a mettre de la vaseline pour faire tomber les dernieres croutes (bon appétit)

Que vous dire d'autres a part que je suis toujorus extremement fatigué et que je fais de monstrueuses siestes lorsque mon allergie me laisse un répis pour la faire. Il suffit de me coucher pour tomber endormi quelques minutes plus tard. Il parait que c'est normal et moi, ça me va puisque ça me permet de passer le temps plus rapidement.

Aujourd'hui nous sommes le 07 février et je reprends le boulot le 19. Il me reste 12 jours pour me remettre pleinement en forme et j'ai du mal a y croire. Non pas que je veux avoir un supplément, mon patron ne l'accepterais pas mais j'ai des doutes quant au fait que dans 12 jours je pèterai le feu. La cicatrice me fait mal, je marche courbé en deux, je suis tres tres vite fatigué.... je vois pas comment tout cela va s'estomper en si peu de temps........... je revois la chirurgienne le 16... et la, il faudra vraiment qu'elle réponde a mes questions... retard ou pas retard !!

Je reste malgré tout persuadé que mes craintes sont presque anecdotiques et que je m'en fait pour pas grand chose. Mais il est vrai que je ne me suis jamais senti autant "diminué" de ma vie. Même apres la sleeve j'étais dans une forme olympienne par rapport a cette opération-ci et ça me déconcerte un peu... normal... mais en même temps quand je vois le travail d'orfevres qu'elle a fait je ne peux pas m'empecher de penser que tout va bien se passer...

Maiiis oui...................... (??)