Bonjour la blogosphère, ici Paris... comment que ça va bien ?

Moi ça fait deux semaines que j'ai repris le boulot et le moins qu'on puisse dire c'est que je dérouille sa mère !!

Soyons clair, j'étais ravi de reprendre le boulot. 40 jours couché a regarder la télé de Mamie ou le plafond... ça commencait a me rendre nerveux. Grâce a France2 et consoeurs, je suis un incollable de la névrose féminine, de la ménopause ou de l'augmentation mamaire après 75 ans... Un régal !

Donc, retrouver mes collegues fut une véritable libération psychique...

Mais physiquement c'est une autre paire de manche !

le premier jour j'y suis aller avec ma bite et mon couteau (expression particulierement visuelle qui veut bien dire ce qu'elle veut dire) en bref, l'opération était derrière moi et la vie reprenait son court. Tu parles !!

Quand t'es pendant plus d'un mois couché a ne rien faire, le défi est déja de rester concentré une heure ou deux devant un écran d'ordinateur. Alors huit heures ????  Et s'il n'y avait que ça... mais il y a le fauteuil aussi... Et pourtant le mien est plutot pas mal. haut dossier, gros coussin, multi-réglable... mais après un lit, il devient un engin de torture !!

d'abord la courbure du dossier qui est censée apaiser tes lombaires pousse en fait sur ta cicatrice a longueur de temps et au bout d'un moment tu commence a voir des étoiles. Et en fin de journée c'est plus des étoiles que tu vois mais toute la galaxie !!

Et puis rester assis, c'est a dire plier en deux juste a la hauteur de la cicatrice, c'est juste pas possible............

Pour pas tourner autour du pot, au bout du premier jour je suis rentré completement démoralisé et détruit. Beaucoup m'ont dit que j'avais recommencé beaucoup trop tôt et j'étais prêt a reconnaitre qu'ils avaient peut etre raison.

Mais le Belge est têtu ma bonne dame... houuu qu'il est têtu... alors le lendemain j'y suis retourné... enfin têtu... completement con ouais !

Et le deuxième jour fut pareil au premier... et le troisième pareil au second... et le qua.......... t'as compris !!

Pourtant j'ai fait des modifications. Mon fauteuil est devenu une vitrine promotionnelle de la literie de qualité. j'ai un gros coussin pour mes fesses, un autre dans le dos, un de chaque coté pour ne plus toucher les accoudoirs... avec tous ses rembourrages un camion pourrait me rentrer dedans que je m'en sortirais sans une griffe.

Malgré ça, invariablement en début d'apres-midi je n'arrive plus a rester assis. Alors je continue a travailler debout. Au jour d'aujourd'hui j'ai rien trouvé de mieux pour apaiser les douleurs...

Je crois qu'il faudrait que je travailles couché... ça se serait vraiment top

macgpic_1446126751_25062301378609_sc_op

Et une fois rentré a la maison ?  je souffle deux minutes dans le canapé et je me réveille avec un filet de bave a deux heures du matin sans avoir mangé et avec le chien qui regarde l'horloge pour me faire comprendre qu'il est lamentable qu'il n'ai pas encore eu sa gamelle.

Je suis sur les rotules... une épave je vous dit.........

Qu'on ne me dise pas que la sleeve est compliquée parce qu'a coté du bodylift c'est du pipi de chat.

Mais d'un autre coté, une fois dans le miroir tous ses tracas disparaissent pour laisser place a une joie incommensurable. Plus aucun plis, plus de graisse disgracieuse, plus de tablier dégoulinant. C'est géant. 

Pourtant je suis loin d'etre sorti d'affaire. J'ai encore un oedème au niveau du pubis qui est tres important mais j'ai l'impression qu'il commence doucement a dégonfler. J'ai dit doucement... voire tres doucement... mais a chaque jour suffit sa peine dit-on !

Même mon nombril commence a ressembler a quelque chose. Au début c'était juste un truc difforme. Un peu comme un bouton de fievre sur une fesse bien lisse... mais petit a petit il devient joli. Et a la taille de mon nouveau ventre. Autrefois j'avais le nombril d'un mec portant 161kg quoi. Un gros machin bien voyant sur qui il fallait compter. J'y avais songer avant l'opération. Je me disais que s'il me remettais le même nombril sur un ventre lisse j'aurais le cratère d'un volcan qui me prendrait la moitié du corps. Le gouffre de Padirac sur Pat... Mais non, il l'ont vraiment assorti au corps et c'est plutot bien foutu.

Je vous avais dit aussi que j'avais demandé a ce qu'on me refasse les fesses. On va dire que c'est une demi-réussite. Je pensais quand même avoir un galbe un peu plus important. La cambrure y est, j'ai retrouvé un semblant de fesses bombées et c'est déja un vrai plus par rapport a la planche a repasser que j'avais a la place du cul... mais j'aurais bien aimé un peu plus encore. Malheureusement je n'avais pas assez de lambeaux de graisse selon la chirurgienne. Ceci explique cela !

lifting_fesses2

La chose que j'attends avec le plus d'impatience est de retrouver de la sensibilité dans le ventre et le bas ventre. L'intervention fait que toutes les terminaisons nerveuses sont coupées et détruites ce qui donne une impression particulièrement désagréable. Un peu comme si tout était mort ou que le ventre avait disparu, qu'il était plus la... c'est bizarre a expliquer en fait. Il faut des mois et parfois plus d'une année pour que ça revienne doucement. parfois d'ailleurs ça ne revient jamais. C'est la seule vraie chose qui me dérange vraiment pour le moment mais je présume qu'on s'y habitue. 

Voila, c'était les dernières nouvelles. Moi je suis heureux... et vous ??