Me voila donc de retour et malgré le facheux contretemps dont je vous ai parlé je me sens plutot en forme.

Il faut dire que mon voyage y est pour beaucoup.

Cette année, après l'Inde l'année dernière, j'avais choisi Israël et la Palestine. Pas par conviction religieuse, encore moins par conviction politique, j'en avais juste.......envie !

J'étais déja aller en Jordanie et je m'étais juré de continuer ma balade le long de la mer morte jusqu'au confins d'Israël.

J'ai visiter Haïfa, Tel Aviv, Bethlehem mais le choc fut sans nul doute Jerusalem.

thumbnail_IMG_20170924_131755

Qu'on soit mystique ou agnostique (comme moi) le poids de l'Histoire vous rattrape toujours a un moment donné et je peux vous assurer que face au tombeau du Christ, dans la grotte qui a vu la naissance de Jesus, sur le parvis de la mosquée Al Aqsa ou face au mur des lamentations... on se sent tout petit petit.

thumbnail_IMG_20170924_095210

thumbnail_IMG_20170923_115241

 

J'ai également fait un trek dans le désert de Judée, seul avec moi même sous 46° de température ressentie qui m'a mené sur le plateau de la montagne Masada qui abritait le palais du roi Hérode, dernier roi des Juifs. Un incroyable périple avec une grimpette de plus de 600 mètres d'un chemin aussi raide qu'éreintant avec comme récompense la vue la plus incroyable sur la mer morte qu'il m'ai été donné de voir.

thumbnail_IMG_20170927_104607

thumbnail_IMG_20170928_091250

Je me souviens encore de mon voyage en Inde, juste avant mon opération. Je l'avais subit ce voyage et pourtant c'était un rêve que je vivais éveillé tellement j'y ai vu des merveilles. Mais avec la franchise qui j'espère me caractérise je dois avouer que je n'en ai pas profité a sa juste valeur. La chaleur intenable, les marches forcées, les escaliers perpétuels dus a des villes en coteaux m'ont mené vers l'enfer. Avec 161kg a porter, un sac a dos de 18kg tout en ajoutant a cela une santé précaire m'ont valu de grosse frayeur au point de me demander si j'allais m'en sortir vivant... oui, vraiment a ce point la.

J'ai toujours été un globe-trotter. Quasi pas de réservations, un sac a dos et des rencontres chez qui je dormais, chez qui je vivais parfois. J'ai la chance incroyable de pouvoir dire que j'ai fait une bonne partie de la planete de cette manière jusqu'a des contrées tres peu touristiques comme le sultanat d'Oman, les Emirats arabes unis, la Syrie, l'Irak, le Laos... mais toujours avec ce putain de poids qui me pourrissait l'existence et une partie du bonheur d'être la bas...

Tout cela pour dire que c'est le premier voyage depuis mon adolescence que j'ai vécu... PLEINEMENT !

Si vous saviez les kilometres que j'ai fait. Ce que j'ai gravit, les centaines de marches creusées dans la roche que j'ai surmonté sans quasi m'en rendre compte. C'était dingue un tel bonheur en fait. Ne plus devoir me rendre a l'évidence que je ne pouvais pas le faire. Que le temple tout la haut je ne le verrais pas parce que je n'avais pas la capacité physique d'y aller.

thumbnail_IMG_20170927_130517

Je me souviens de la Jordanie. PETRA... sans doute un des plus beaux endroits de la planete. J'avais été obligé de déposer forfait pour le monastere en haut d'une falaise. Tout le monde disait que c'était le bijou a ne pas manquer. Il n'y avait que deux possibilités : la marche ou a dos d'ane.

Ne voulant faire souffrir un animal pour mon confort j'avais refusé cette option et la grimpette jusque la m'avais été impossible. Apres tant d'années j'y pense encore tellement j'en avais souffert psychologiquement.

Grace a la sleeve, plus rien n'est insurmontable. C'est la bas que je me suis pleinement rendu compte de la magie de cette opération. Que mes efforts et mes souffrances trouvaient ici l'ultime conclusion que c'était la chose que je devais faire par dessus tout !

Point notable également dont on ne parle pas assez. La chaleur...

je n'en n'ai quasi par souffert. Et j'ai vécu des pics a quasi 50°. Autrefois cela me pétrifiais. J'en avais des nausées, la tête me tournait et je perdais des litres de sueur. Maintenant c'est a peine si j'avais le front qui perlait.

thumbnail_IMG_20170929_103129

Question nourriture c'était une autre histoire. Ce sont des viandards la bas. C'est bidoche et encore bidoche a toutes les sauces. Les grillades, les shawarmas, les boulettes... tout est a base de viande. Pas top pour le végétarien que je suis !

C'est peut etre le seul (mini) regret que j'ai a présent. Ne pas pouvoir profiter pleinement de la gastronomie des endroits que je visite. J'avoue que je me suis nourris tres souvent de pates chinoises lyophilisées ou de pommes de terre avec un rare legume que je trouvais sur place.

Pour les protéines, j'avais quand même la chance d'être dans le pays du Falafel et du Houmous. Et puis une fois a Tel Aviv au bord de la mer j'ai profité de tous les produits de l'océan avec des crevettes fraiches et des poissons délicieux dont j'ai oublié le nom.

Même si l'on dit que les plaisirs de la table font partie du voyage, a bien y reflechir je m'en contrefiche completement. ça ne m'a pas ennuyé plus que ça et je me suis toujours débrouillé pour ne pas manqué de quoi que ce soit pour garder ma force et ma vitalité.

Quoi qu'il en soit, apres tant d'effort la balance a parlée... 86kg... waow j'ai envie de dire...

J'en suis donc a 75kg de perdu en un an et demi quasi tout rond... si je m'attendais a un resultat aussi dingue ?  que nenni... je n'en reviens toujours pas.

C'est juste une réalité que je dois admettre. J'ai un poids pour ainsi dire "normal" pour la première fois de ma vie.

thumbnail_IMG_20170929_110012

La sleeve me donne une seconde chance. Une seconde vie a 50 ans que je compte mener tambour battant. Ne pas perdre une miette de ce miracle de la vie que j'ai tant attendu.

Mes prochains voyages toujours un peu plus fou, toujours un peu plus extrême n'en seront que plus jouissif.

La Birmanie, L'Iran, le Yemen, le cercle polaire n'attendent que moi et ce seront a coup sur mes prochaines destinations...

Que la vie est belle !!!!!!!!!!!!!

thumbnail_IMG_20170930_181721