Bien le bonjour amies et amis de la peau degoulinante et du surplus de graisse... comment allez-vous ?

Aujourd'hui j'ai une grande nouvelle : je viens de sortir de mon premier rendez-vous avec le chirurgien réparateur... oui, réparateur parce que je suis cassé de partout et j'ai bien besoin d'être réparé après cette perte fulgurante.

Après beaucoup d'hésitation, de recherches sur le net et sur les réseaux sociaux, apres plusieurs réunions avec moi-même et beaucoup de doutes... j'ai choisi l'équipe de l'hopital Saint Joseph à Paris. Je n'ai trouvé que des éloges et des gens hyper satisfait des résultats et, forcément, c'est le plus important !!

Dans cette équipe j'ai choisi un homme... aucune mysoginie et rien en rapport avec mon orientation sexuelle rassurez-vous. Je voulais un homme parce qu'il connait mieux notre corps, nos besoins et nos envies... et peut être apres tout que je me trompe mais c'est comme ça que ça m'est venu....

J'ai donc rencontré le docteur MAKHOUL et je ne le regrette pas. Le contact était chaleureux, il était a l'écoute et pas du tout avare de renseignements et de conseils. Il est jeune, sympa et est référencé dans plusieurs cliniques privées en plus de cet hopital public... les privés s'entourant en général des meilleurs (car pouvant se le permettre) c'est un gage supplémentaire de qualité !

Je lui ai donc expliqué ce que je voulais et que les travaux avec moi allait rendre fou de jalousie les chantiers de Saint Nazaire... il a rit et on a parlé...

Après m'avoir examiné il a sorti LE mot que je rêvais en secret, celui que je n'osais même pas dire moi-même de peur de rompre le sortilège : BODYLIFT

Mon coeur a fait un bond en avant, s'est jeté sur le bureau et a danser la gigue avant de regagner ma poitrine... j'étais fou de joie !!

Concretement, voila comment il voit les choses :

On commence par le Bodylift qui va donc retendre le ventre, mon satané pubis, un peu les cuisses et les fesses. En parlant de ses dernieres, je lui ai tout de suite dit que je les voulais un peu galbées, rebondies... que le plat pays de ce coté-la pour moi c'était pas possible... Il a paru étonné parce que les criteres de beautés masculines veulent justement des fesses plutot plates contrairement aux femmes et que cela me féminiserais...

du coup, je suis un peu perdu... a réfléchir...

Ensuite dans un second temps ce serait les bras et les cuisses si le bodylift n'a pas eu suffisament de résultat de ce coté-là...

Vient ensutie les mauvaises nouvelles... enfin a voir...

les nichons... ses deux espèces de gants de toilettes pour poupée Barbie que je me paie depuis la perte de poids. Il semblerait que ce ne soit pas pris en charge par la securité sociale...

QUOI ?  REPETE POUR VOIR ????

Il m'explique que même les femmes qui ont perdu le même poids que moi se voient refuser les 3/4 du temps ce type d'intervention...

Alors soyons clair... plate, difforme, avachi... une femme a une poitrine... et quelque soit sa forme elle est née avec... moi en tant qu'homme je ne suis pas voué a en porter une... vous comprenez la différence et mon incompréhension la plus totale ?

Et vous imaginer le résultat final ?  un ventre plat, un pubis magnifique, des fesses a faire rougir pamela anderson, ET... une paire de nibards dégonflés ??  c'est quoi l'image que la sécu veut donner de l'homme ??

Il m'explique qu'il reste une chance et que pour cela je dois faire une mamographie... s'il n'y a que de la graisse c'est mort de chez mort par contre s'il y a des vaisseaux mamaires de déceler il y a une chance pour que ce soit pris en charge... j'ai rien compris mais la mamo je la ferai bien entendu...

Bref, je ne vais pas deja m'enflamer puisque cette opération la n'aura lieu qu'en deuxième et que j'ai le ,temps de préparer un plan d'attaque digne des meilleurs généraux... mais ça me fait peur quand même !!

Me voila donc avec la demande d'intervention que je dois envoyer encore ce soir a la sécu... cette demande d'entente préalable est tellement importante a mes yeux. Comme pour la sleeve, si je n'ai pas de nouvelle endéans les deux semaines c'est que c'est accepté. Souvent, on est convoqué par un médecin conseil pour vérification mais d'apres lui ce n'est pas systematique et le mot "sleeve" sur le document suffit souvent pour acceptation.

J'ai quand meme eu un grand moment de solitude durant cette consultation : les photos !

Entièrement nu, le chirurgien commence par faire des photos de vous sous toutes les coutures... de loin, de près... mais pour le pubis c'est quand même tres bizarre. En 50 ans d'existence on ne m'avais jamais fais de photos en gros plan de mon zgeg...

L'opération aura sans doute lieu en novembre... c'est presque demain si on considere les choses...

5 heures d'opération, 5 jours d'hospitalisation et 3 semaines d'immobilisation... les grands travaux commencent et je suis FOU DE BONHEUR !!